AVIS
Discussion
LPM’G 1 - Feuilleton à suivre (éventuellement). Préambule.
Posté il y a 6 jours par Temoudjine

Avertissement. Ce post ne s’adresse qu’aux intervenants éventuels qui sont susceptibles d’accepter de lire un texte de plusieurs pages sans décrocher.  Les autres, circulez, y a rien à voir !  

 J’explique !

Il y a déjà quelques années, l’on m’a demandé d’animer un Atelier d’écriture qui sévissait dans le cadre d’une « Université du 3° âge », avec une vingtaine de participants réguliers.  Animation assurée à  titre totalement bénévole.  Les participants prenaient leur activité très au sérieux. L’un des participants  avait commis les années précédentes l’écriture d’un « roman policier » qui manifestement nécessitait un certain nombre de « reprises en mains ».  Ce que nous avons fait tous en commun, à raison de deux soirées d’atelier par semaine, pendant trois ans.  Jusqu’à ce que nous décidions, en commun, que le texte était convenable et publiable. 

 Son initiateur et auteur principal qui avait un beau-frère dans l’édition, avait trouvé un éditeur connu de romans policiers, qui s’était engagé à le publier. Surtout en raison des liens de famille entre l’éditeur et l’auteur principal. Ce qui n’infère pas de la qualité du texte, qui est certaine. Malheureusement pour lui, l’auteur de l’essentiel de l’œuvre, en dehors de la partie de travail collectif réalisé à l’Atelier, est  décédé peu après la fin de l’écriture du roman. 

Il avait demandé un copyright, ce qui protège le texte. Son notaire vient de m’indiquer qu’il a tenu pour  mon aide, à me faire cadeau des droits de cet ouvrage, au cas où il serait publié. Mais je ne participe à l’édition d’un texte que s’il est de moi. Je milite activement contre le détournement des droits intellectuels des auteurs.

L’on est forcé de constater que sur ce site, les participants ne se bousculent plus au portillon. Le modérateur, du moins la personne qui tente le maintien en vie du site, en est contrainte à ressortir des vieilles discussions  datant parfois de cinq ans,  sur lesquelles personne ne reviendrait. Sauf et  par obligation, cette personne tenant difficilement le rôle de modérateur ou de webmaster à temps très partiel.

J’ai donc pensé rajouter quelques post aux sujets de discussions, en mettant sur le forum à chaque fois deux ou trois pages, du moins quelques pages, de cet ouvrage. J’en offre volontiers la lecture  à qui le souhaiterait. Mais la lecture, pas la reproduction ou la publication sans accord de ma part.

Si quelqu’un souhaite lire la suite, un petit bout chaque jour, ou à peu près, il suffit de l’indiquer. Et ce sera fait le lendemain. Ou quelques jours plus tard, selon mon emploi du temps.  Sous réserve que la modération actuelle, si tant est qu’elle existât toujours,  n’y voit pas d’inconvénient.  

Si les lecteurs éventuels ont des idées d’interventions sur le texte, de participation, de modifications ou d’améliorations,  il leur serait facile de l’indiquer à chaque fois en réponse. Elles pourraient permettre à d’autres de donner leur avis sur ces propositions de modifications.  Ce qui permettrait de parvenir à un texte amélioré peut-être un peu différent du texte d’origine. Et si nous en venons à bout, je m’engage à faire enregistrer, à mes frais,  à la Société des Gens de Lettres, et au nom de tous les participants,  l’existence d’un collectif qui publierait l’ouvrage. En partageant les bénéfices éventuels s’il y en a,  entre tous les participants, au prorata de leur nombre d’interventions personnelles. Et s’il n’est jamais publié, l’important sera fait quand même. C'est-à-dire  les efforts de réflexion réalisés par les participants volontaires.

Se forcer à écrire c’est se forcer  à réfléchir. Ce qui est toujours positif pour l’individu.

Avez-vous un avis sur cette proposition ? Seriez-vous intéressés ?

Si vous souhaiter lire le texte en question, ou encore mieux participer à d’éventuelles modifications et améliorations, filez un coup d’aspirateur sur votre clavier histoire de le dépoussiérer,  et faites-en part à la communauté. Et nous lancerons le processus.

Cocochanel
Nathalie44
Sofy
Nathalie44
Cocochanel
Nathalie44
Cocochanel
Sofy
Temoudjine
Laureho