AVIS
Discussion
À quoi la gastronomie française doit-elle l’invention de la baguette de pain ?
Posté il y a 13 jours par Temoudjine

C’est très inattendu. Je l’ignorais et ne l’ai appris que  tout à l’heure. Je me fais un plaisir de transmettre aux personnes curieuses de l’origine des choses.

En 1898, plusieurs grandes capitales, Londres, Budapest ou New York, possèdent leur réseau de métro. Pas Paris. Finalement le Conseil Municipal de la capitale arrache à l’État réticent (à cause de l’opposition au projet des sociétés privées de chemin de fer) l’autorisation de concevoir et de réaliser un réseau métropolitain à Paris. Mais Il faut se grouiller. La première ligne, Porte Maillot à l’Ouest,  à Porte de Vincennes à l’Est,  doit être inaugurée pour l’exposition Universelle de 1900.

Chantier pharaonique qui exige plus d’ouvriers que ce que l’on n’avait jamais vu en France. L’on fait venir à Paris 100 000 bretons et plusieurs dizaines de milliers d’auvergnats. Mais pour des raisons diverses, les deux communautés ne peuvent pas se blairer. Et chaque jour, l’on trouve des morts dans les déblais et les terres remuées du chantier. Les cadavres saignés durant les rixes et les règlements de comptes, deviennent un gros problème.  Chaque jour la police ramasse et  évacue des corps. Parfois plusieurs dizaines par jour. 

Caractéristique particulière, pratiquement tous les morts ont été assassinés avec le couteau que chaque ouvrier avait alors en poche, couteau portant une lame large et de grande taille, pour une raison incontournable. Le casse-croute. Ce tranche lard est l’outil indispensable de l’ouvrier, et chacun en a un dans sa poche.  Le casse- croute tient une place primordiale dans la vie de chantier, et le plus souvent sert également de repas de midi et de pause que les patrons et les contremaîtres ne peuvent interdire.  Ce casse-croute étant généralement composé d’une tranche de lard, et d’épaisses tranches de pain. Mais le pain est façonné en grosses boules, en miches de forte taille, et un couteau à lame large et longue est nécessaire pour s’en tailler un morceau. 

Fulgence Bienvenüe, l’ingénieur en chef du chantier, et la police,  décident alors d’interdire les lames de couteau sur le chantier, surtout les grandes, celles  indispensables à la taille des pains, mais qui facilitent grandement les assassinats.

Bienvenüe demande alors à des artisans boulangers de lui inventer un pain que l’on pourrait consommer sans disposer d’un tranche lard. L’un de ces boulangers pense alors à imiter une fabrication viennoise  datant d’il y  quelques années, qui consiste à allonger la pâte du  pain, en l’effilant, tout en respectant la législation sur le poids obligatoire. La célèbre « baguette » était née. Et à partir de là, il était possible d’interdire les lames sur le chantier.

Ce qui n’a pas fait l’affaire des croque-morts et des fossoyeurs.

 

 

Laureho
Anna011
Freddyv
Sofy
Celine81
Chtigars92
Cocochanel
Mandarine
Nathalie44
Pomponette
Ange21
Didine